Cas des lagunages

Un lagunage doit être curé ponctuellement.
Pour pouvoir dimensionner le périmètre d'épandage, une estimation de la quantité de boues présente par bassin est nécessaire, elle sera établie grâce à la surface de chaque bassin et la hauteur de boues par bassin.

Des analyses de boues sont nécessaires, le nombre d'analyses (en année de caractérisation) est basé sur le tonnage prévisionnel de boues (en tonnes de matière sèche) (voir tableau).

Les épandages agricoles de boues de curage des lagunes ne peuvent être réalisés en grande majorité qu’en août /septembre après les récoltes et avant les semis d’automne.
L’opération d’épandage relève, sauf pour les lagunes de grosse capacité, du régime de la Déclaration au titre de la Loi sur l’Eau. Il faut anticiper le curage plus d’un an à l’avance. Ce délai est nécessaire pour que le Maître d’ouvrage consulte les bureaux d’études et obtienne un accord de subvention de l’Agence de l’Eau, pour que le bureau d’études retenu réalise l’étude du plan d’épandage et pour que la Police de l’Eau donne son accord à l’issue de la procédure de Déclaration.
Si les travaux de curage ont un impact sur le rejet de la station (variation du débit de sortie par exemple), un porter à connaissance doit être réalisé et transmis à la DDTM - Police de l'Eau.